fermentation


fermentation

fermentation [ fɛrmɑ̃tasjɔ̃ ] n. f.
• 1539; lat. fermentatio ferment
1Biol., biochim. Transformation de substances organiques sous l'influence d'enzymes produits par des micro-organismes. Fermentation du lait, transformation en acide lactique sous l'influence du lactobacille. Fermentation alcoolique, qui transforme le sucre en alcool. Fermentation acétique. Fermentation aérobie, anaérobie. Fermentation du foin. échauffement. Bio-industrie des fermentations.
2(fin XVIIe) Fig. Agitation fiévreuse (des esprits). agitation, bouillonnement, ébullition, effervescence. « la multiplication des clubs, l'immense fermentation de Paris [au début de la Révolution] » (Michelet).
⊗ CONTR. Apaisement, 1. calme.

fermentation nom féminin (latin ecclésiastique fermentatio, -onis) Transformation que subissent certaines matières organiques sous l'action d'enzymes sécrétées par des micro-organismes. (La fermentation des sucres sous l'influence des levures donne de l'alcool.) Pourriture, décomposition enzymatique de la matière organique. Agitation sourde ; effervescence : La fermentation des esprits.fermentation (synonymes) nom féminin (latin ecclésiastique fermentatio, -onis) Agitation sourde ; effervescence
Synonymes :
- ébullition
- fièvre
- nervosité

fermentation
n. f.
d1./d Dégradation enzymatique (anaérobie) d'une substance par un microorganisme (levure, bactérie, etc.). (V. enzyme.) Fermentations alcoolique, lactique, butyrique, produisant de l'alcool éthylique, de l'acide lactique, de l'acide butyrique.
d2./d Fig. Effervescence des esprits.

⇒FERMENTATION, subst. fém.
A.— [Le subst. désigne un processus physique]
1. Vieilli, dans la chim. pré-pasteurienne. Transformation interne d'une substance organique en produisant d'autres. Exciter la fermentation dans un liquide en y mêlant de la levure (Ac. 1835, 1878). La fermentation de la nutrition (cf. MICHELET, Journal, 1849, p. 30).
P. anal., dans le domaine psychol. ou pol. Transformation interne assimilée à une réaction chimique. Tout à coup un principe vivifiant excite en cette masse corrompue [des chrétiens] une fermentation salutaire (LAMENNAIS, Indifférence, t. 1, 1817-23, p. 15). Tout son corps de vierge restait en proie à des secousses profondes, comme si une puissante fermentation l'avait régénéré (ZOLA, Lourdes, 1894, p. 104).
2. BIOCHIM. Processus catabolique, généralement en l'absence d'oxygène, au cours duquel certains composés organiques sont dégradés sous l'action d'enzymes spécifiques produites par divers micro-organismes. [Le] bacillus butyricus de Pasteur, bacille anaérobie, agent de la fermentation butyrique qui donne au lait l'odeur de beurre rance (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 238). Pasteur (...) démontra que la fermentation est toujours le fait d'êtres vivants et qu'elle se déroule en l'absence d'oxygène (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 456) :
1. Dans la fermentation alcoolique, chaque oxydation complète d'une molécule de glucose a pour résultat de recharger 2 molécules d'ADP [adénosine diphosphate], à partir de l'acide orthophosphorique minéral et de les convertir en ATP [adénosine triphosphate] : 2 liaisons riches sont acquises et une énergie disponible (de l'ordre de 25 000 cal.) est mise en réserve.
Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 745.
SYNT. Fermentation ammoniacale, lactique, putride, vineuse; fermentation directe, indirecte; première, seconde fermentation.
Fait de fermenter, de faire fermenter; résultat de cette action. L'appareil Lavalle (...) est employé pour la distillation des moûts provenant de la fermentation des grains (SER, Phys. industr., 1890, p. 328). Dans un coffre à linge, (...) grâce à l'humidité et aux crasses, se développent fermentations et moisissures abîmant les fibres (Lar. mén. 1926, p. 191). La fermentation alcoolique de l'amidon par les moisissures (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 49).
3. Usuel. État d'une matière soumise à un processus de décomposition provoqué par une fermentation (supra A 2). (Quasi-)synon. décomposition. Le puissant soleil [a] mis en fermentation les cadavres et les pourritures (MICHELET, Oiseau, 1856, p. 91). Les couches de limon sablonneux, tièdes d'obscures fermentations (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 233) :
2. C'était la poussée du printemps futur qui coulait avec cette fermentation des purins; la matière décomposée retournait à la matrice commune, la mort allait refaire de la vie; et, d'un bout à l'autre de la plaine immense, une odeur montait, l'odeur puissante de ces fientes, nourrices du pain des hommes.
ZOLA, Terre, 1887, p. 403.
B.— Au fig.
1. Vieilli. État psychologique caractérisé par une agitation latente, une inquiétude sourde et croissante. Sentiments en fermentation. Tout s'entassait dans mon esprit et ne produisait qu'une fermentation inutile et de continuelles rêveries (DURAS, Édouard, 1825, p. 108). La rougeur qui colora le visage de Marguerite en révélant les fermentations du premier plaisir reçu dans un cœur vierge (BALZAC, Rech. absolu, 1834, p. 216) :
3. Un oiseau donne une note qui, pour moi, nie le temps la note qui me ravissait à l'âge où l'enchantement du Vendredi saint confondait dans mon cœur d'enfant la joie du Christ ressuscité et la sourde fermentation des forces obscures.
MAURIAC, Bloc-notes, 1958, p. 167.
2. Dans le domaine pol. ou culturel. Situation sociale politique ou intellectuelle de tension ou d'agitation diffuse. (Quasi-)synon. ébullition, effervescence. Une sourde fermentation agitait à Paris les esprits (SÉNAC DE MEILHAN Émigré, 1797, p. 1585). Vous ne sauriez vous faire une idée de l'état de Paris en ce moment. C'est une fermentation sourde, une agitation souterraine, une inquiétude générale (MÉRIMÉE, Lettres Ctesse de Montijo, t. 2, 1862, p. 206) :
4. Le grand musicien sourd [Beethoven], qu'on eût imaginé muré au monde, enfermé dans son art, suit, d'un regard aigu et souvent prophétique, la fermentation sociale, les frémissements populaires, les transformations cachées, l'avenir révolutionnaire qui se prépare en Europe.
ROLLAND, Beeth., t. 2, 1937, p. 589.
SYNT. Fermentation intellectuelle, populaire, religieuse, révolutionnaire, romantique; fermentation d'idées; mettre les esprits en fermentation.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1539 (J. CANAPPE, 2e livre de la methode therapeutique, p. 22 ds Fr. mod. t. 19, p. 200); 1740-55 fig. « agitation des esprits » (SAINT-SIMON, Mémoires, XV, 406 ds ADAM). Empr. au lat. chrét. fermentatio « action de faire fermenter (seulement au fig.) » et « mélange, altération ». Fréq. abs. littér. :342. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 518, b) 777; XXe s. : a) 268, b) 433. Bbg. GOHIN 1903, p. 362.

fermentation [fɛʀmɑ̃tɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1539; bas lat. fermentatio « altération, mélange », du supin de fermentare. → Fermenter.
A
1 (XVIe). Vx. Bouillonnement, effervescence (d'un liquide). || « Fermentation du sang » (Bossuet).
2 (XVIIIe). Anc. chim. Altération, décomposition interne (d'un corps) sous l'action d'un agent spécifique ( Ferment). || Fermentation vineuse, acéteuse (vx). || Fermentation putride. Putréfaction. || Fermentation intestinale. Flatuosité.
0.1 (…) mouvement par le moyen duquel il s'opère un changement dans la substance de ces corps, qui rend leur nature différente de ce qu'elle étoit, ensorte qu'il leur donne une propriété qu'ils n'avoient pas auparavant, de fournir un esprit ardent ou un esprit acide (…)
Encyclopédie (Diderot), art. Fermentation.
3 Mod. Transformation moléculaire (d'une substance d'origine organique) sous l'influence d'enzymes produits par des micro-organismes. Ferment, A., 3.; zym(o)-. || Fermentation directe (par « ferments figurés »), fermentation indirecte (par ferments solubles). → État, cit. 51; ferment, cit. 1. || Une quantité infime de ferment détermine la fermentation d'une quantité considérable de matière fermentescible. || Formes de la fermentation : oxydation, réduction, phosphorylation, phosphorolyse, isomérisation, hydrolyse. Décomposition. || Fermentation alcoolique, qui donne de l'alcool à partir du sucre. Alcool, bière, vin; alcoolification, vinification. || Fermentation basse (entre 0 et 10 °C), haute (de 15 à 25 °C), en brasserie. || Fermentation acétique. Vinaigre. || Fermentation du lait, sa transformation en acide lactique sous l'influence du lactobacille. || Fermentation butyrique, gluconique. || Fermentation panaire. Pain. || Fermentation des engrais. || Une chaleur moyenne active la fermentation. || Début de fermentation. Échauffement. || Écume, gaz formés par une matière en fermentation. || Détruire les germes de fermentation. Pasteuriser. || Cuves de fermentation pour fabriquer la bière. || Relatif aux fermentations. Zymotique (vx). || Étude des fermentations. Zymologie.
1 Ses études (de Pasteur) sur les fermentations alcooliques et butyriques lui démontrèrent, contre les conceptions chimiques de Lavoisier et de Gay-Lussac et contre l'opinion régnante de Liebig, que la fermentation, loin d'être un phénomène de mort, est un phénomène de vie.
Henri Mondor, Pasteur, p. 57.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Par ext. Dégradation enzymatique d'une matière organique.
B Par métaphore ou fig. (de A., 1.). Agitation fiévreuse (des esprits). Bouillonnement, ébullition, échauffement, effervescence. || Fermentation des esprits (→ aussi Civilisation, cit. 7).En fermentation. || Les esprits sont en fermentation. Volcan (fig.).
2 (…) cette orageuse révolution s'annonce par le murmure des passions naissantes; une fermentation sourde avertit de l'approche du danger.
Rousseau, Émile, II.
3 Le trait saillant de l'époque, c'est la multiplication des clubs, l'immense fermentation de Paris spécialement, telle qu'à tout coin de rue s'improvisent des Assemblées.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., IV, V.
CONTR. Conservation. — Apaisement, calme, léthargie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fermentation — industrielle La fermentation est une réaction biochimique de conversion de l énergie chimique contenue dans une source de carbone (souvent du glucose) en une autre forme d énergie directement utilisable par la cellule en l absence de dioxygène… …   Wikipédia en Français

  • Fermentation — Fer men*ta tion (f[ e]r m[e^]n*t[=a] sh[u^]n), n. [Cf. F. fermentation.] 1. The process of undergoing an effervescent change, as by the action of yeast; in a wider sense (Physiol. Chem.), the transformation of an organic substance into new… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Fermentation — may mean: * Fermentation (biochemistry), the process of energy production in a cell under anaerobic conditions (without oxygen) * Ethanol fermentation, a form of anaerobic respiration used primarily by yeasts when oxygen is not present in… …   Wikipedia

  • fermentation — Fermentation. s. f. v. Terme Dogmatique. Agitation, division & rarefaction de parties par le moyen du Ferment. La digestion se fait par la fermentation des aliments …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fermentation — [fʉr΄mən tā′shən] n. [ME fermentacioun < LL fermentatio: see FERMENT] 1. the breakdown of complex molecules in organic compounds, caused by the influence of a ferment [bacteria cause milk to curdle by fermentation] 2. excitement; agitation …   English World dictionary

  • fermentation — fermentation. См. ферментация. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • Fermentation — (lat.), Gärung; fermentativ, die Gärung befördernd; fermentieren, gären, in Gärung bringen; fermentabel, gärungsfähig …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Fermentation — (lat.), s.v.w. Gärung …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Fermentation — Fermentation, der Prozeß der Gährung (s. Gährung) …   Herders Conversations-Lexikon

  • fermentation — index commotion Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.